Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Moi et mes idées

Le soir de la honte

10 Février 2014, 11:14am

Publié par Mia Holger

Elle était jeune, jolie, attachante et un peu naïve. Ne connaissant pas le mal qui parfois vous attend à l’autre coin de la vie. Elle avait donné sa confiance à la personne qui ne la méritait pas, mais comment aurait-elle pu savoir… ces choses là, personne ne les sait, du moins au premier abord. Elle le trouvait sympa et charmant, et il avait des petites attentions à son égard qui pour elle étaient merveilleuses.

Les petites sorties entre amis et celles en tête à tête, étaient des moments de détente et d’amusement, comment aurait-elle pu savoir….

Un soir, le soir fatidique où une partie de son innocence et de sa confiance disparurent à jamais, il l’invita à passer une soirée en tête à tête, petit restaurant romantique et ballade au clair de lune le long de la mer…

Le restaurant était parfait, l’ambiance douce et tranquille, rien ne laissait présager la tempête qui allait arriver…

Ils partirent se promener le long de la mer, la lune était clair et la température assez douce pour l’époque de l’année..

Il lui disait des mots doux à l’oreille, lui disait combien elle était jolie…et combien il la désirait….

Elle lui dit gentiment sans élever la voix, qu’elle ne se sentait pas bien, que le vin ou quelque chose du repas ne passait pas…. Il commença à s’agiter, à se montrer nerveux, il la traînait pratiquement vers un sous pont obscure et sombre, elle lui cria plusieurs fois qu’elle voulait rentrer, qu’elle se sentait très mal….

Il n’écoutait plus, il était comme fou…. Il la gifla si fort qu’elle sentit le goût du sang dans sa bouche, elle se débattit, le griffa, il éclata alors en colère, et lui donna un coup de poing violent dans le ventre, elle étouffa, ses entrailles n’étaient plus que douleur, elle imagina et pensa à sa famille, a ses amis, aux gens qu’elle aimait, elle pleurait, les larmes de sang, les larmes que la déraison humaine provoque. Elle pensait qu’il allait la tuer, que sa vie était finie, que plus jamais elle ne verrait sa maison, son chien, ses chats…..

Il la jeta par terre, et continua à taper sur elle, coup de pied aux jambes, aux dos, au visage, taper pour taper, taper pour se croire plus homme, la lutte du faible contre le fort, lutte inégale qui ne peut finir qu’en tragédie…

Il ne s’arrêta pas là, pourquoi allait-il le faire ? Elle ne pouvait plus rien faire, immobile par terre, couverte de sang, à la merci de sa cruauté…elle était la proie idéale pour assouvir sa soif de sexe, il la mit face à lui, la regarda, et ne sentit pas même compassion en voyant la terreur et l’horreur dans ses yeux…..et il commença sans arrêt comme une bête que l’on laisse libre pour se rassasier…. Les minutes semblaient des heures…. Le temps s’arrêtât…elle ne sait pas combien de temps, cela dura, entre brouillard, elle entendit une voix d’hommes crier : « SALOPARD » et une masse humaine puissante et victorieuse, assomma le tortionnaire. L’homme inconnu lui avait sauvé la vie….elle entendit des sirènes, des voitures, une ambulance, on la souleva, et porta dans l’ambulance, son sauveur avec elle, lui tenant la main et qui pleurait pour elle, pour la douleur, pour la déception qu’elle ressentait, il disait « courage petite, tiens bon, tout est fini »

Elle a eu de la chance, un inconnu passait par là, un homme qui décida de ne pas fermer les yeux, elle se sauva…

Mais combien de femmes n’ont pas cette chance et meurent assassinées après avoir été violées ?

Combien de femmes vont encore souffrir le même sort ?

Commenter cet article

annie terrier 10/02/2014 18:14

j'espere que çà n'est pas du vécu mia ?