Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Moi et mes idées

Articles avec #guinee

Afrique entre misère et sourires

26 Janvier 2017, 17:49pm

Publié par Mia Holger

 

Afrique entre misère et sourires

 

Le texte apporte la démonstration qui rend désormais irréfutable la thèse selon laquelle la source première de la misère en Afrique noire est à chercher chez ses propres fils. En enchaînant les événements récents survenus dans ces pays post-indépendants, l'auteur adosse solidement son argumentation sur les données de la presse écrite locale et internationale alimentée par les meilleurs spécialistes des questions abordées. Ceci n'enlève rien à l'objectivité du discours attendu d'un universitaire africain de la diaspora fort attaché à ses racines.

L'analyse est prodigieuse qui situe définitivement la responsabilité de l'élite africaine intellectuelle et politique dans la production de la pauvreté et le maintien des peuples dans les conditions de misère les plus inimaginables. De toute évidence, il s'agit de la prise de parole d'un révolté en faveur des causes justes. Car le mobile de sa révolte prend racine dans l'irrationnel paradoxe de pauvreté des héritiers d'un continent aux immenses richesses. La lecture du texte amène sitôt le lecteur à percer ce qui fut jusque là insaisissable. En effet, Bamony nous révèle ce qu'il y a d'incompréhensible dans le comportement des dirigeants africains face à la grande indigence des peuples. Il donne les clés qui expliquent l'indifférence des élites politiques en Afrique noire.

La gestion rentière de l'économie caractérise la manière dont les élites politiques et économiques des pays du Tiers-mondes en général et notamment des pays africains subsahariens conduisent les affaires dans leurs pays respectifs. Le pacte colonial accepté et pratiqué par les premiers Chefs d'Etats africains de ces pays dits indépendants, les scandales économiques et financiers liés au bradage des ressources minières, le gaspillage public, la gabegie et la corruption des hommes au pouvoir sans vision d'avenir pour leurs compatriotes et pour eux-mêmes, l'absence de gestion rationnelle de l'économie, l'extrême penchant à l'égoïsme des cadres intellectuels et le réel manque de volonté politique des gouvernants pour promouvoir la production et mettre en place une redistribution des fruits du travail sont successivement évoqués dans leurs manifestations diverses mettant toujours à nu la connivence des élites au pouvoir dans leur tragique avènement.

Du Libéria à la République du Centrafrique, et au Mozambique, passant par la Côte d'Ivoire, le Burkina Faso, le Nigéria, le Tchad, les deux Congo, l'Angola ; du Bénin au Mali, en Guinée, au Niger etc. les pratiques aboutissent au même résultat d'appauvrissement à l'extrême de la population par une junte d'intellectuels aux affaires. Ce ne sont pas les peuples qui manquent de courage et de volonté de changement insiste Bamony. Mais l'échec de ces pays dans la voie du développement à l'Occidental, tient essentiellement à la faiblesse de leurs élites. Mais comment des sociétés aux traditions hospitalières et solidaires réputées peuvent-elles secréter des élites politiques qui font preuve d'un égocentrisme sans comparaison, en livrant leur peuple à la mort certaine ?

Le mal serait dans le fruit : l'observation anthropologique du fonctionnement des familles polygamiques dans une communauté Lyéla au Burkina Faso apporte une réponse. Selon Bamony dans les structures familiales polygamiques fort répandues en Afrique noire, les antagonismes entre demi-frères sont l'unes des raisons fondamentales du déséquilibre des liens interhumains. Le processus psychologique individuel et la structuration des mentalités familiales et communautaires conduisent, comme par nécessité, du conflit à la guerre des demi-frères. Ces conflits lèvent le voile sur le cercle vicieux de haine que ce type de foyer conjugal engendre entre les enfants d'un même père et de mères différentes. Bamony établit une analogie fort intéressante entre les conduites quotidiennes intra familiales et le comportement des individus, présidents, ministres, et autres grands commis au niveau de l'Etat. En effet, et d'une façon générale, la conduite des hommes politiques se manifeste également par une méfiance rédhibitoire par rapport à tout entourage étranger à leur propre famille. Ces derniers ne peuvent faire confiance qu'aux seuls membres de leur propre famille, de leur tribu ou de leur clan ; ce qui conduit à une politique du ventre plein, de l'exigence des satisfactions immédiates au mépris de l'intérêt des autres citoyens, et à l'élimination systématique des adversaires politiques. Comme ces élites ne peuvent souffrir de la concurrence des opposants issus d'autres groupes ethniques, ni les critiques, à l'instar des demi-frères, elles ont tendance à les éliminer par la violence physique ou par la sorcellerie. Comme chez les demi-frères ces comportements au niveau de l'Etat génèrent une situation politique, économique, civile et sociale stérile.

Pierre Bamony, Pourquoi l'Afrique si riche est pourtant si pauvre ?, Le Manuscrit, coll. « Essais et Documents », 2010, EAN : 9782304029581.

 

Pauvreté en Guinée

 

África, esa gran desconocida para mi, por suerte una persona enamorada de ese gran continente, me ha abierto los ojos y ahora siento una fascinación por descubrir y amar a esas tierras lejanas llenas de contrastes.

Gracias Mariano por tu energía y sentimientos al hablar de esos países africanos y por todo el material grafico que acompaña este artículo y los siguientes.

Mujer de Guinea lavando los platos

Mujer de Guinea lavando los platos

Niños de Guinea trasportando agua y otras cosas

Niños de Guinea trasportando agua y otras cosas

Grupo en Guinea lavando la ropa en el rio

Grupo en Guinea lavando la ropa en el rio

Mujer de Guinea preparando harina

Mujer de Guinea preparando harina

Niños en Guinea

Niños en Guinea

Calle de mercado en Guinea, extrema pobreza y hasta buitres.

Calle de mercado en Guinea, extrema pobreza y hasta buitres.

Voir les commentaires