Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Moi et mes idées

Saint Valentin, c'est chaque jour...

15 Février 2014, 12:30pm

Publié par Mia Holger

Saint Valentin, c'est chaque jour...

Lui…………

Pour toi celui qui chaque jour me fait sentir femme, celui qui sait si bien ce dont j’ai besoin.

Celui pour qui tout sacrifice devient un acte d’amour et dont le résultat final n’est que plus de bonheur.

Celui qui d’un seul mot me fait frémir, qui sans le vouloir et sans le savoir me fait rêver de désirs et d’actes qui ferraient rougir les plus rudes du pays.

Celui pour qui je donnerais ma vie si cela pouvait l’aider, celui qui m’a fait perdre la tête, la raison et qui devient simplement moi en double.

Celui qui d’un regard me fait fondre et dont j’attends fébrilement une caresse suivit d’une autre.

Celui qui intimement me donne ce dont j’ai besoin, celui qui en parfaite harmonie et amour se fond avec moi dans une folie de désirs, de plaisirs et de sensations passionnelles sans fins et sans équivalents.

Celui qui sera le seul, celui qui me donnera jusqu’à la fin tout l’amour, la tendresse, la passion, le désir que mon corps et esprit demandent.

Celui qui restera dans mon cœur bien au-delà des rêves et de la vie, celui que je retrouverais dans une autre vie, loin du matériel, loin des problèmes loin de tout et seulement entourés lui et moi par nos êtres aimés, pour tous ensemble nous diriger vers cette autre dimension, la dimension de l’amour absolu, là ou les peines n’existent pas et ou seuls vivent l’amour, la tendresse et la passion.

Rondes de sentiments et de plaisirs, qui se mélangent habilement et feront de nous deux des soleils qui chaufferont le reste de l’humanité comme tant d’autres avant nous , voulait le faire mais si peu ont réussi……………

Saint Valentin, c'est chaque jour...

La solitude

La solitude au milieu de la foule, elle est comme un couteau qui te transperce le cœur, oubli du bonheur, besoin de partage, chanson au coin d’un mur sans personne pour sourire ou te dire un simple merci.

Solitude des nuits, ou le pleur d’un enfant, te dis que tu es là, que ta destinée est devant toi, rêves sans fin, de vivre ailleurs, là où la solitude est un simple frisson et non pas un mistral glacé.

L’ombre d’un regard, un soupir qui nous fait frissonner, un désir de passion , une vie de bonheur, sans toi, solitude maudite au milieu de tous, ombres qui passent, spectres qui s’arrêtent, et le rayon de soleil, en batailles acharnées, gagne un instant d’intensité, de plaisir.

Solitude entre tous, rires, joies, bonheurs qui sont là mais sont invisibles, larmes du cœur, larmes de sang, un brin de folie qui coupe cette attente, vivre au loin sans toi, maudite solitude, entre des milliers comme une reine se pavane, insolente et vilaine comme la souillure d’un trottoir noircit par les pas des passants qui en hâte te fuient.

Solitude de la foule, tu es là et tu mourra un jour, car la vie est bien plus puissante que toi, sorcière des journées, fantôme de la nuit, que le cri du corbeau te transforme en sel et que de ce sel naisse des espoirs et des rêves, libérés de ton attache les anges se pressent en rondes majestueuses le long des milles lunes de couleur d’argent.

Saint Valentin, c'est chaque jour...

Commenter cet article